Le Marais du Poux à Saint-Jean-de-Nay et Saint-Privat-d'Allier

Le marais de Poux est situé sur les communes de Saint-Jean-de-Nay et Saint-Privat-d'Allier. Il présente une surface de 23 hectares et se situe à une altitude comprise entre 1040 mètres et 1090 mètres.

Ce site présente une grande diversité de milieux avec la présence de mares dans sa partie basse et de groupement humides (prairies, tourbières) sur le versant. Le Pin sylvestre colonise le versant.

Le marais de Poux présente un bassin versant d'environ 136 hectares essentiellement composé de cultures et de prairies. La zone humide est alimentée par les eaux de pluie (environ 400 000 m3 par an).

Flore patrimoniale

108 taxons ont été recensés au droit du site, aucune espèce n'est patrimoniale. Concernant la flore, le principal enjeu est lié à la présence de la Gentiane pneumonanthe et de l'Utriculaire.


Contexte faunistique

Les mammifères

Seul le Chevreuil (Capreolus capreolus) est connu du site. Cependant le site est favorable à d'autres espèces communes.

L'ENS présente différents éléments fonctionnels et habitats favorables à la chasse et au gîte des chiroptères (chauves-souris). La présence de quelques arbres à cavités sur le site est favorable au gîte de certaines espèces. La présence de la zone en eau dans la partie basse du site est très attractive pour les chiroptères pour s'abreuver.

Les inventaires ont permis d'identifier la présence de 3 espèces, la plus remarquable est le Murin à moustaches.

L'avifaune

L'ensemble de ces prospections a permis de recenser 46 espèces au droit du site, dont 4 sont inscrites à l'annexe 1 de la Directive Oiseaux et 6 espèces du SDENS (dont 2 prioritaire et 4 identitaires).

Concernant l'avifaune nicheuse, les enjeux concernent la Pie-grièche grise, le Milan royal, le Tarier des prés et la Bécassine des marais. Le site constitue également une halte migratoire pour des oiseaux d'eau patrimoniaux comme la Barge à queue noire.

Les amphibiens

Depuis 2010, 4 taxons d'amphibiens ont été observés au droit du site. Parmi les plus remarquables, citons le Crapaud calamite. Cependant, il est important de préciser que cette espèce a été observée sur les routes à proximité du site et pas directement sur le site. Les espèces recensées sur le site sont communes et ne représentent pas d'enjeux particuliers.

Les reptiles

Au droit du site, 3 espèces de reptiles ont été observées, la plus remarquable est la Vipère péliade. Précisons que cette espèce affectionne les zones humides.

Les odonates

12 espèces ont été observées au droit du site. Il s'agit d'espèces communes ne présentant pas d'enjeux particuliers sur le site du Marais de Poux.

Les lépidoptères

Les inventaires menés ont permis d'inventorier 22 espèces au droit du marais du Poux. Les espèces inventoriées sont relativement communes et ne présentent pas d'enjeux particulier pour le site. Signalons tout de même la présence du Petit collier argenté qui est considéré comme quasimenacé au niveau national.

La présence sur le site de la Gentiane pneumonanthe peut potentiellement être favorable à l'Azuré des mouillères.

Les orthoptères

Au total, 19 espèces ont été inventoriées, dont 2 sont patrimoniales : le Barbitiste ventru est prioritaire pour le SDENS et le Conocéphale des roseaux qui est rare en Auvergne.

Rappel des actions réalisées

Les travaux de restauration ont été réalisés en 2012, ils ont porté sur la partie basse du site, ils ont consisté en :

  • un creusement de deux mares et leur protection par une clôture. Précisons que les observations ornithologiques et odontologiques de 2013 attestent de la réussite du projet, puisque la Bécassine des marais et la Barge à queue noire ont été observées au droit de la mare et que le nombre d'espèces de libellules observées est nettement plus important qu'en 2010. De même, du point de vue floristiques, la présence de l'Utriculaire est un signe positif
  • la résorption de la décharge sauvage
  • la plantation d'une haie entre les cultures et les mares
  • installation d'une table de pique-nique et d'une poubelle.

Synthèse des enjeux

Le marais du Poux présente des habitats naturels originaux à l'échelle des différents sites du Devès avec notamment les pelouses à Nard raide. Concernant la faune, le principal enjeu est relatif aux oiseaux d'eau, rapaces et Pie-grièche grise.

Ainsi, le maintien d'un pâturage adapté aux sensibilités du site permettra de préserver les milieux ouverts favorables à une flore et à une faune patrimoniale.

Définition des objectifs

Objectifs de conservation

  1. Favoriser l'ouverture des milieux

Objectifs de gestion

  1. Abattre des arbres
  2. Assurer une gestion agricole des milieux
  3. Améliorer et actualiser les connaissances naturalistes du site

Programme d'actions

Calendrier

Action 2014 2015 2016 2017 2018 2019
1 Abattage X
2 Gestion pastorale X X
3 Cartographie des habitats naturels X
4 Étude des oiseaux X
5 Étude des amphibiens X X
6 Étude des reptiles X X X X X X
7 Étude des odonates X
8 Étude des lépidoptères, recherche de l'Azuré des mouillères X
9 Étude des orthoptères X
10 Étude des mammifères X

Priorité
1
2

Pour en savoir plus, consultez le plan de gestion:


Département de la Haute-Loire
FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
Département de la Haute-Loire FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
adresse: http://www.ode43.fr/index.php?page=197

Plan