La Dépression de Lachamp à Barges

La dépression de Lachamp est située sur la commune de Barges, à une altitude d'environ 1137 mètres. Cette zone humide présente une zone inondée en hiver et au début du printemps. L'ensemble de la zone est constitué d'une mosaïque de prairies humides.

Le bassin versant de la zone humide s'étend sur environ 100 hectares. La zone humide fait partie du bassin versant du site des Narces de Sauvetat (zone humide remarquable).

Flore patrimoniale

Le site est constitué d'une mosaïque de prairies humides, dont des prairies à Canche cespiteuse (Deschampsia cespitosa), ainsi que des faciès plus humides à Eléocharis des marais (Eleocharis palustris).

Concernant la flore, le principal enjeu est lié à la présence de la Gentiane pneumonanthe.

Les inventaires menés dans le cadre de la présente étude ont permis de recenser 58 taxons, dont l'Eléocharis à une glume (Eleocharis uniglumis). Cette espèce est vulnérable en Auvergne.

La Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) est une plante de la famille des Gentianacées. Les fleurs à coroles en tube à la base sont divisées en 5 lobes à l'extrémité et sont de couleur bleu foncé. Elles se développent au sommet de la tige et à l'aisselle des feuilles supérieures.

La Gentiane pneumonanthe se développe dans les landes, nardaies humides, moliniaies, tourbières dégradées. Cette plante assez commune en Auvergne présente un intérêt particulier pour les papillons : c'est la plante hôte de l'Azuré des mouillères (Maculinea alcon).

Contexte faunistique

Les mammifères

Aucune donnée de mammifère n'est citée dans les études, cependant ce site peut potentiellement être attractif pour les grands mammifères notamment (Sanglier, Chevreuil).

L'avifaune

Depuis 2001, 27 espèces d'oiseaux ont été observées sur le site de la dépression de Lachamp. Le site constitue un territoire de chasse pour plusieurs espèces de rapaces dont les plus remarquables sont: le Busard cendré, le Busard Saint-Martin et le Milan royal.

Concernant les oiseaux d'eau, le site accueille plusieurs espèces en migration : le Chevalier aboyeur, le Chevalier arlequin, le Chevalier gambette et le Chevalier sylvain.

Le site de Lachamp est favorable à une avifaune des milieux agro-pastoraux, l'espèce la plus emblématique est la Pie-grièche grise qui chasse au droit du site. D'autres oiseaux patrimoniaux nichent au droit ou à proximité du site : le Pipit farlouse, le Tarier des prés, le Traquet motteux, le Bruant jaune, la Fauvette grisette et la Linotte mélodieuse.

Les amphibiens

Quatre espèces d'amphibiens ont été observées au droit du site: la Grenouille brune, le Crapaud calamite, la Grenouille rousse, des Grenouilles vertes.

Les reptiles

Les deux espèces de reptiles présentes au droit du site (Lézard vert, Vipère péliade) ont été observées dans le cadre de l'élaboration du premier plan de gestion du site (2001). La Vipère péliade représente un enjeu pour le site : c'est une espèce prioritaire du SDENS.

Les odonates

Depuis 2001, seules 4 espèces d'odonates ont été observées au droit du site: l'Agrion jouvencelle, le Leste dryade, la Libellule à quatre tâches et le Sympétrum jaune d'or. Parmi celles-ci, aucune ne présente d'enjeu vis-à-vis du SDENS.

Les lépidoptères

Les inventaires menés en 2013 ont permis d'inventorier 7 espèces au droit du site de Lachamp. Les espèces inventoriées sont communes et ne présentent pas d'enjeu particulier pour le site.

Les orthoptères et apparentés

Les inventaires menés en 2013 ont permis d'inventorier 4 espèces au droit du site de Lachamp, la présence du Barbitiste ventru constitue un enjeu: c'est une espèce prioritaire du SDENS.

Rappel des actions réalisées

Le site a été restauré en 2009, les travaux se sont traduits par la plantation de haies en continuité de celles existantes. Ces haies se sont bien développées, les clôtures de barbelés qui les entourent sont en bon état.

Synthèse des enjeux

Les enjeux de ce site sont:

  • de maintenir son attractivité pour les oiseaux limicoles en migration
  • de préciser la présence ou non de l'Azuré des mouillères, dont la plante hôte (la Gentiane pneumonanthe) est présente sur le site
  • de maintenir la qualité des composantes du système agropastoral: présence de haies, de murets de pierres sèches favorables à une avifaune patrimoniale (dont la Pie-grièche grise) et à d'autres espèces comme la Vipère péliade ou le Triton crêté (habitat d'hivernage)

Définition des objectifs

Objectifs de conservation

  1. Maintenir les enjeux écologiques liés à la prairie inondable

Objectifs de gestion

  1. Maintenir les pratiques actuelles
  2. Améliorer et actualiser les connaissances naturalistes du site

Programme d'actions

Le programme d'actions est ciblé sur les suivis naturalistes. Il convient de maintenir les pratiques actuelles et aucune intervention autre n'est à prévoir.

Calendrier

Action 2014 2015 2016 2017 2018 2019
1 Cartographie des habitats naturels X
2 Étude des oiseaux X
3 Étude des amphibiens X X
4 Étude des reptiles X X X X X X
5 Étude des odonates X
6 Étude des lépidoptères, recherche de l'Azuré des mouillères X
7 Étude des orthoptères X

Priorité
1
2

Pour en savoir plus, consultez le plan de gestion:



Source: Latitude UEP (textes, photos)
Département de la Haute-Loire
FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
Département de la Haute-Loire FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
adresse: http://www.ode43.fr/index.php?page=203

Plan