Qualité de l’eau

LES EXIGENCES DE QUALITE DE L'EAU DU ROBINET

L'eau est un bien commun indispensable à la vie et à la santé. Assurer sa distribution à la population dans des conditions garantissant sécurité et qualité constitue un enjeu majeur pour les acteurs concernés. Il faut éviter sa surconsommation tout autant que sa pollution.

L'eau du robinet est une eau destinée à la consommation humaine. Le Code de la santé publique (article R. 1321-1) définit les " eaux destinées à la consommation humaine " comme celles qui sont utilisées pour la boisson, la cuisson, la préparation d'aliments ou d'autres usages domestiques, mais aussi toutes les eaux utilisées dans les entreprises alimentaires pour la fabrication, la transformation, la conservation ou la commercialisation de produits ou de substances, destinés à la consommation humaine, y compris la glace alimentaire d'origine hydrique.

Les eaux destinées à la consommation humaine doivent remplir trois conditions :

  • Ne pas contenir un nombre ou une concentration de micro-organismes, de parasites ou de toutes autres substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes ;
  • Etre conformes aux limites de qualité qui sont des valeurs obligatoires ;
  • Atteindre les références de qualité.

Les limites de qualité

On appelle "limites de qualité" les valeurs réglementaires fixées pour les paramètres dont la présence dans l'eau induit des risques immédiats ou à plus ou moins long terme pour la santé du consommateur. Ces limites de qualité garantissent au vu des connaissances scientifiques et médicales disponibles, un très haut niveau de protection sanitaire aux consommateurs.

Les eaux doivent respecter les valeurs inférieures ou égales aux limites de qualité, qui concernent :

  • Les paramètres microbiologiques : la qualité microbiologique des eaux est suivie au travers de témoins de contamination fécale (Enterocoques, Escherichia coli), dont la présence laisse supposer une contamination par des germes pathogènes. Les eaux destinées à la consommation humaine doivent être exemptes de ces témoins de contamination fécale.
  • Les paramètres physico-chimiques : une trentaine de paramètres (métaux, micro-polluants organiques, turbidité…) et une centaine de pesticides font l’objet d’une limite de qualité impérative.

Les références de qualité

On appelle "références de qualité" les valeurs réglementaires fixées pour une vingtaine de paramètres indicateurs de qualité qui constituent des témoins du fonctionnement des installations de production et de distribution d'eau. Ces substances, qui n'ont pas d'incidence directe sur la santé peuvent mettre en évidence un dysfonctionnement des installations de traitement ou être à l'origine d'inconfort ou de désagrément pour le consommateur.

Lorsque les caractéristiques de l'eau s'écartent de ces valeurs de référence, des enquêtes et des vérifications particulières sont conduites pour comprendre la situation et apprécier les risques sanitaires éventuels. Le cas échéant, la situation doit être corrigée.


Source: DDASS Haute-Loire, ARS Auvergne

Sous rubriques:

Département de la Haute-Loire
FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
Département de la Haute-Loire FEDER Agence de l'Eau Loire-Bretagne
adresse: http://www.ode43.fr/index.php?page=19

Plan

Téléchargement

Liens